Les techniques pour décaper une peinture

Le décapage est indispensable lors de la rénovation d'une peinture. Il faut en effet décoller l'ancienne peinture afin de mettre à nu le support et de le préparer. Pour cela, deux techniques se présentent : le décapage thermique et le décapage chimique.

Le décapage chimique


La solution la plus simple pour décaper une peinture est le décapage chimique. En effet, cette méthode convient à presque toutes les surfaces. L'opération consiste à revêtir la surface d'épaisses couches de décapant avec un pinceau, et de laisser reposer. Les peintures sont attaquées par les solvants, et se désagrègent. Il suffit alors de gratter le support : généralement la peinture se décolle facilement. Il est possible toutefois que certaines parties soient plus résistantes, alors il faudra appliquer une brosse métallique pour éliminer le tout. Toutefois, il faut savoir que de nombreux produits corrosifs sont utilisés lors du décapage chimique. Il faut donc respecter à la lettre les précautions d'emploi énoncées sur l'emballage du décapant. Pour travailler en toute sécurité, il est nécessaire de se protéger avec des gants en caoutchouc, un masque ainsi que des lunettes de protection. En effet, les projections et les vapeurs qui proviennent du décapage peuvent être dangereuses, surtout si elles atteignent les muqueuses. Autant que possible, il est préférable de travailler en plein air plutôt que dans une salle, mais uniquement à l'ombre. Le cas échéant, il est indispensable de bien aérer la pièce une fois que le travail est fini.

Le décapage thermique

Plus complexe que le décapage chimique, le décapage thermique se fait avec un chalumeau ou un décapeur thermique. Le principe consiste à ramollir la peinture avec la chaleur jusqu'à ce qu'elle s'écaille. Une fois que la peinture est chauffée, il suffit de gratter avec un couteau de peintre tant que la partie est encore chaude. La peinture devrait alors se détacher facilement. Toutefois, de nombreuses précautions sont à prendre lors d'un travail de décapage thermique. Avant toute chose, il faut bien lire les précautions d'emploi du matériel pour décaper. Idéalement, il faut aussi revêtir une combinaison, attacher ses cheveux et enlever tout matériel ou habit flottant qui pourrait prendre feu avec le chalumeau ou le décapant. Des gants ignifugés sont également de rigueur, étant donné que la température de la pièce à décaper sera importante. Bien évidemment, un masque sera nécessaire pour se protéger des fumées et vapeurs provenant de la peinture décapée. Lorsque le décapeur est en marche, il ne faut jamais orienter son souffle sur un même endroit. Lorsqu'il n'est pas utilisé même durant un court instant, il est préférable de l'éteindre.